Le « fichier positif » est-il la solution contre le surendettement ?

Le fichier positif, qu’est-ce que c’est ?

Le fichier positifC’est ce fichier qui fait que l’on entre votre nom sur une liste à partir du moment où vous contractez un crédit. En effet, le fait de signer les termes du crédit vous fait entrer automatiquement dans ce fichier positif, qui est une des mesures proposées pour stopper le surendettement, dans le plan contre la pauvreté. Les autres mesures sont la hausse du RSA et la mise en place d’hébergement d’urgence.

→ Cliquez ici pour étudier gratuitement et en ligne
votre dossier de rachat de crédit en 3 minutes

Qui peut être fiché ?

Dans ce fichier positif, toutes les personnes prenant un crédit laissent une trace, quels que soient leurs revenus et le risque de surendettement qu’ils encourent. Cela peut poser une question sur la liberté des personnes et on peut aussi se demander jusqu’où cette surveillance de l’état peut aller et si un jour le consommateur ne sera pas fiché sur ses différents achats, ses paiements de loyers, de différentes factures. C’est l’éthique qui est en question là.

Quel problème pourrait être réglé avec ce fichier ?

Le but est de prévenir les situations de surendettement qui proviennent la plupart du temps des crédits multipliés par les consommateurs, qui prennent un second crédit pour rembourser le premier et un troisième pour les aider à rembourser les deux autres. Ces situations ne conduisent la plupart du temps qu’au surendettement. Le crédit revolving aussi est visé par ce fichier. En effet, vous avez déjà un crédit, vous êtes sur le fichier alors vous ne pouvez pas en contracter, et chacun sait que le crédit revolving avait souvent des catastrophes négatives sur les ménages qui les contractaient quand ils avaient les moyens de les rembourser mais qui ne les ont plus forcément au moment de l’échéance.

Alors pouvoir refuser un crédit à une personne pour la protéger, même si ce n’est pas toujours vécu de manière positive par le consommateur, c’est une idée en adéquation avec la volonté de lutter contre la pauvreté, alors il faut savoir le considérer comme une aide positive.

Une solution à double tranchant

Malheureusement, les gens qui prennent un crédit ne sont pas toujours des personnes qui veulent dépenser sans réfléchir aux conséquences, il y a aussi beaucoup de personnes qui se voient dans l’obligation de prendre un crédit pour les aider à régler leurs factures de la vie courante ou payer leurs charges, ponctuellement. Et refuser un autre crédit à ces personnes, c’est sans doute tendre à les faire un peu plus dériver vers la pauvreté que ce qu’un crédit aurait pu leur permettre.

Le fichier positif part donc de bonnes intentions, à savoir la lutte contre la pauvreté, mais on peut considérer que cette mesure n’est pas forcément adaptée à tous les ménages et elle peut être considérée comme une atteinte à la vie privée.

Informez vos proches. Partagez notre expertise :